Quelle est la mission de CertiNergy ?
CertiNergy & Solutions est une filiale d’ENGIE créée en 2008, qui a pour objectif d’accompagner ses clients à faire des économies d’énergie, en proposant des solutions financières, notamment une expertise sur les certificats d’économies d’énergie (CEE), et des solutions techniques, avec une partie de nos équipes à Angers qui conçoivent, réalisent, mettent en service et suivent des projets d’efficacité énergétique et de décarbonation.
Nous nous adressons à la fois à des industriels et à des acteurs ayant du patrimoine tertiaire, cela peut être des entreprises privées type centres commerciaux, des acteurs de la logistique, des hôtels ou des acteurs publics comme des collectivités. Nous accompagnons aussi des clients dans l’habitat collectif pour rénover des logements. Enfin, nous accompagnons des installateurs sur l’utilisation du CEE.
En quoi l’économie d’énergie et la décarbonation sont les enjeux majeurs du moment ?
À l’heure actuelle, les factures d’énergie ont tendance à augmenter. La crise en Ukraine et en Russie provoque des hausses notamment du prix du gaz. Les économies d’énergie deviennent donc prioritaires, car c’est un enjeu de compétitivité pour les entreprises. Avec la décarbonation, ce sont aussi des enjeux environnementaux importants. La France et l’Europe ont des objectifs, et la première étape est de faire des économies d’énergie, et ensuite de décarboner. En résumé, d’abord consommer moins, ensuite consommer mieux.
Comment le marché évolue-t-il au vu des différents dispositifs d’aide ?
La crise au niveau européen se traduit en France par un plan de résilience qui donne accès à de nouvelles aides et en rehausse d’autres. Concernant nos clients, il y a une hausse du fonds chaleur, et des appels à projets pour aider à décarboner l’industrie.
Sur le sujet économies d’énergie, le principal levier de la France est le dispositif qui s’appelle le certificat d’économies d’énergie, qui représente plusieurs milliards d’euros. Il fonctionne sur un principe de pollueur payeur, où des entreprises sont contraintes par la règlementation de faire faire un certain quota d’économies d’énergie pendant une période prédéfinie de trois ou quatre ans. Aujourd’hui, avec le changement de période et l’absence d’acheteurs, les prix du marché sont tirés vers le bas. Il y a moins d’incitation et c’est moins intéressant pour les clients finaux. Il faudrait que les aides pour les économies d’énergie soient aussi ambitieuses que pour la décarbonation et donc rehausser l’objectif CEE.
Ce contenu a été réalisé avec SCRIBEO. La rédaction de BFMBUSINESS n’a pas participé à la réalisation de ce contenu.
Epargne, crédits, devises : comment les hausses de taux vont affecter l'économie

© Copyright 2006-2021 BFMTV.com. Tous droits réservés. Site édité par NextInteractive

source

Laisser un commentaire