| Se connecter
Activision affirme n’avoir pas caché les problèmes de harcèlement
Il y a 37 minutes  |  AFP
Évaluer l’efficacité des investissements… pour mieux investir
Édition de Juin 2022  |  Simon Lord
Le succès: quand chacun a sa propre définition
15/06/2022  |  Sylvie Huard
UE: les plateformes vont durcir la lutte contre la désinformation
Il y a 59 minutes  |  AFP
Hydro remet 5M$ pour soutenir les femmes d’affaires autochtones
07:43  |  La Presse Canadienne
Le salon de la transformation numérique
Publié le 15/06/2022 à 15:10
Publié le 15/06/2022 à 15:10
L’intérieur du «Vitrail espace culturel». (Photo: courtoisie)
DOSSIER L’EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE, C’EST PAYANT! Chauffer et climatiser l’air ambiant d’une église a toujours représenté un défi économique colossal pour ceux et celles qui en ont la gestion. Un challenge auquel la Maison Gamache Nadeau a trouvé une solution : la géothermie horizontale.
En janvier 2019, cette entreprise funéraire de Thetford Mines a fait l’acquisition de l’église Sainte-Marthe au sein de sa ville. L’objectif était de transformer le plus moderne des lieux cultes de la région de Chaudière-Appalaches en une salle vouée à la diffusion des arts et de la culture.
Désacralisé et renommé «Le Vitrail espace culturel», le bâtiment de 400 places affiche déjà un fort intérêt patrimonial en raison de son architecture en totale rupture avec l’héritage du passé. Construit en 1963, l’édifice dispose d’un impressionnant vitrail aménagé au-dessus de l’autel et de murs intérieurs recouverts de lattes de bois. Mais surtout «sa configuration spatiale, dénuée de colonnes, favorise l’acoustique et une meilleure interaction entre le chœur et les gens assis dans la salle. Un endroit parfait pour des spectacles», signale la directrice générale des lieux, Stéphanie Gamache.
Enfin, presque parfait, concède-t-elle. Malgré ses nombreux atouts, l’édifice présente un chauffage et une climatisation déficients. En plus d’être énergivore, le système de chauffage radiant employé depuis près de 60 ans comporte une lacune majeure : ses écarts de température. « Alors que le mercure dépassait rarement les 21 degrés Celsius l’hiver, il grimpait à près de 30 degrés l’été venu. De plus, l’air était constamment sec. Ce qui ne contribuait pas au confort des invités », ajoute-t-elle.
 
Afin d’améliorer l’air ambiant, et du même coup, l’efficacité énergétique du bâtiment, l’entreprise s’est tournée vers la firme de génie-conseil Induktion Énergies renouvelables, établie à Québec. « Au départ, nous souhaitions opter pour des panneaux solaires. Une formule que nous utilisons déjà pour notre maison funéraire. Toutefois, cette option a rapidement été écartée en raison de l’orientation du bâtiment », raconte-t-elle.
Suite au bilan énergétique qui a été financé par l’organisme Écoleaders, l’équipe d’ingénieurs de Québec a suggéré à la famille Gamache de privilégier une solution de géothermie horizontale. «Ce système de tuyauterie, placé à 6 pieds de profondeur coûte généralement 25% moins cher que la géothermie verticale», avise Marc-Antoine Audy, directeur de l’ingénierie à Induktion.
Efficace et rentable plus rapidement, la géothermie horizontale a d’ailleurs été favorisée dans plus de la moitié des quelque 1000 projets d’efficacité énergétique au sein desquels la firme Induktion a collaboré depuis sa création en 2010. Pour chauffer et climatiser les quelque 280 000 pieds cubes d’espace au sein de l’église thetfordoise, un terrain d’une superficie de 13 000 pieds carrés a été nécessaire pour l’enfouissement de la mécanique.
Au total, la Maison Gamache Nadeau a investi 200 000$ dans cette aventure qui a duré près de deux ans en analyses, recherches et installations. Un montant que la PME prévoit récupérer d’ici sept ans. En attendant, la gestionnaire bénéficie déjà des retombées de cette nouvelle solution. Installé depuis 2021, le système géothermique a drôlement aminci la facture énergétique du bâtiment, fait remarquer Stéphanie Gamache. De 22 000$ par année, il n’en coûte désormais que 8000$ pour chauffer et climatiser les lieux.
À suivre dans cette section
DOSSIER L’EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE, C’EST PAYANT! Un récent coup de pouce d’Hydro-Québec incite à passer à l’électricité.
DOSSIER L’EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE, C’EST PAYANT! La décision de la géothermie était prise depuis longtemps chez Strom.
INGÉNIEURS. La reprise postpandémique et l’afflux d’investissements publics en infrastructures alimentent la croissance.
Que faire avec les titres de Roots, Banque TD et Bombardier? Voici quelques recommandations d’analystes.
Les investisseurs et la Fed, Revlon déclare faillite, Biden fustige les raffineries, McDonald’s paie 1,3G$ à la France.


Mot de passe ou pseudonyme oublié

Se connecter

Inscription
Votre meilleur allié pour faire grandir votre entreprise, votre carrière et votre portefeuille. Économisez 75% sur le prix en kiosque !
L’intelligence financière. Économisez 19% sur le prix en kiosque.
Groupe Context Inc.
Un site de Groupe Contex Inc.
355 rue Sainte-Catherine Ouest suite 501
Montréal, QC H3B 1A5
(514) 392-2009

Tous droits réservés. Groupe Contex Inc. © 2022




Pseudonyme ou mot de passe incorrect
Compte non confirmé. Regardez vos courriels.
Vous devez lier vos comptes lesaffaires.com et Linkedin avant d’utiliser cette fonctionnalité
Vous devez être connecté pour accéder à cette fonctionnalité.
pour vous connecter ou ici pour vous inscrire.

source

Laisser un commentaire