C’est tout simplement historique: l’an dernier, plus de 1100.000 voitures électriques ont été immatriculées en France, deux fois plus qu’en 2019. Des Tesla, des Peugeot 208, mais surtout des Zoé. « Nous en avons écoulé plus de 37.000, se réjouit la marque au losange, et plus de 100.000 en Europe ! » Un succès qui illustre l’engouement robuste des clients pour les automobiles propres : 100% électriques, hybrides rechargeables ou à bicarburation, les véhicules verts ont représenté 22,5% des immatriculations en France en 2020, et plus de 30,7% depuis le début de l’année.
A l’origine d’une telle déferlante ? Un plaisir de conduite nettement amélioré. Même les plus réfractaires, traumatisés par les hybrides mollassonnes des années 2000, en conviennent : aujourd’hui, une Lexus ou une Volkswagen ID.3 garantissent des accélérations vives et un comportement routier aussi agréable que celui d’une voiture thermique. Rouler au vert est aussi de moins en moins contraignant ; les électriques affichent désormais jusqu’à 500 kilomètres d’autonomie et, quelle que soit la technologie, des bornes de recharge rapide fleurissent sur le territoire, reboostant la batterie en trente minutes à peine. Mais, bien sûr, l’élément déclencheur est avant tout financier. Les coups de pouce de l’Etat, bonus (gouvernemental revu à la baisse depuis le 1er juillet ou local) et exonération de carte grise, permettent de réduire la facture de plusieurs milliers d’euros. Et le coût d’utilisation, entre frais d’entretien et d’énergie réduits, fait vite rêver les habitués du sans-plomb. Attention toutefois, parmi la myriade de modèles proposés et selon vos habitudes de conduite, passer du thermique au plus propre n’est pas forcément rentable. Capital a fouillé dans les catalogues constructeurs et fait ses calculs : notre verdict, profil par profil.
(1) les voitures écologiques (capables de rouler en électrique : FHEV, PHEV, 100% électrique) sont indiquées sur fond vert.
(2) le prix réel correspond au prix catalogue pondéré par une remise de 8% sur les thermiques (sauf Dacia, qui ne pratique aucune remise), hybrides légères et hybrides simples, de 5% sur les hybrides rechargeables, de 0% sur les électriques ; auquel s’ajoute la carte grise moins le bonus éventuel.
(3) Nombre de kilomètres pour compenser le surcoût à l’achat d’un modèle vert. Nous avons calculé le coût en carburant et électricité, par an, des modèles thermique, hybride et électrique, selon les normes WlTP et les habitudes de chaque profil. Nous avons obtenu la différence de coût annuel entre modèles puis le nombre d’années nécessaires pour amortir la différence de prix à l’achat.
Nombre d’années retranscrit en kilomètres, selon le profil. Prix retenus : le litre SP95 à 1,52 €, GPl à 0,85 €, E85 à 0,65 €, kWh à 0,10 €, moyenne tenant compte des solutions de recharge gratuite.

Source: Capital
GpAuto labélisé ou non ? Mauvaise expérience avec le magasin…
On n’est pas bernes du tout. Au contraire, on retrouve la li…
“seine musicale”…
Ils auront de nouveau leurs banques (il y a eu la smdc par l…
interessant!…
You can see how this popup was set up in our step-by-step guide: https://wppopupmaker.com/guides/auto-opening-announcement-popups/
You can see how this popup was set up in our step-by-step guide: https://wppopupmaker.com/guides/auto-opening-announcement-popups/

source

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :