Celui-ci vise à encourager la décarbonation des entreprises afin de leur permettre d’améliorer leur compétitivité et de réduire leur empreinte carbone.
Cette rencontre a été diffusée en ligne en temps réel, dans le strict respect des règles sanitaires, imposées par les autorités locales. En préambule, M. Mohamed Karim Mounir, Président du groupe BCP a adressé un mot de bienvenue à l’ensemble des participants. Il a insisté, lors de son allocution, sur l’engagement du Groupe pour accompagner efficacement les efforts menés afin d’encourager l’investissement au sein des régions : « Nous ferons en sorte que les produits, les mécanismes et les leviers puissent être adaptés progressivement aux besoins de chaque région ».
A l’instar de l’étape précédente, la rencontre de Rabat s’est articulée autour de 3 panels, dédiés respectivement aux thèmes : « Atouts et opportunités de la région », « Banque de projets et relance de l’investissement », et « Relance de l’investissement : mécanismes de financement et d’accompagnement ».
Ceux-ci ont connu la participation de Abdessamad Sekkal, Président du Conseil Régional Rabat-Salé-Kénitra, Abdelkader Benkhaked, Président de la CGEM Rabat-Salé-Kénitra, Kenza El Alaoui, Directrice des Industries de l’Automobile du Ministère de l’Industrie, Hicham Boudraa, Directeur Général par Intérim de l’AMDIE, Said Mouline Directeur Général de l’AMEE, El Mahdi Arrifi Directeur Général de l’ADA, Hicham Serghini Zanati Directeur Général de la CCG et Said Mataich Responsable Programme Innovation et Transformation Digitale de Maroc PME.
Le groupe BCP était, pour sa part, représenté par Jalil Sebti, Directeur Général de la Banque Commerciale, Bouchra
Berrada, Présidente du Directoire de la BP Rabat-Kénitra, Mohamed Amimi, Directeur Exécutif Marché de la PME au sein de la BCP, ainsi que Khaoula Ramdi, Directrice de l’Investissement au sein de la filiale Upline Alternative Investments.
La matinée a été conclue par la cérémonie de signature de la convention de partenariat, par Jalil Sebti et Saïd Mouline. En vertu de celle-ci, l’AMEE s’engage à apporter l’assistance technique à la BCP dans le conseil et la sélection des projets éligibles aux offres de financements dédiées à l’économie verte, à réaliser des actions de sensibilisation dans le domaine de l’efficacité énergétique en faveur aussi bien de la clientèle de la Banque Populaire que de sa force de vente.
De son côté, la Banque s’engage à accompagner les projets d’investissement à faible intensité de carbone, à travers une panoplie d’offres de financements verts.
« Il est important pour nous d’accompagner nos clients dans la réduction de leur empreinte carbone. Ce partenariat nous permettra d’aller encore plus loin, en mettant à profit des instruments dédiés au financement de l’économie verte. Il nous permettra également de sensibiliser nos clients à l’importance de mettre en place les mécanismes d’efficacité énergétique, non-seulement pour être en phase avec les engagements du Maroc, mais aussi pour leur permettre de baisser leurs coûts par une meilleure compétitivité », a ainsi confirmé Jalil Sebti.
Pour sa part, Saïd Mouline a insisté sur l’importance de mêler l’aspect technique aux problématiques de financement pour assurer la réussite de cette démarche : « Nous apportons aujourd’hui notre appui technique aux entreprises dans leurs démarches de décarbonation, de réduction de leur consommation d’énergie…, mais l’accompagnement financier est également nécessaire. Notre convention avec la Banque Centrale Populaire permettra d’apporter les outils financiers, en parallèle avec l’accompagnement technique que mène l’AMEE avec différents acteurs ».
A travers cette alliance, l’AMEE et la BCP posent les bases d’une coopération pérenne, en vue de concrétiser les objectifs de la stratégie énergétique nationale et préparer les entreprises marocaines aux nouvelles exigences des marchés internationaux en matière de décarbonation.









ILS médias société éditrice de EcoActu et Le Manager©




source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.