En marge de la COP 26 et dans une interview avec notre confrère Attahadi.ma, Said Guemra, expert conseil en management de l’énergie a déclaré que le Maroc n’utilisait pas la définition de mix électrique ni de mix énergétique tels que reconnus dans les normes internationales, et qu’il est regrettable de voir des responsables fournir de faux chiffres.
Said Guemra a déclaré que les responsables au sein de la délégation marocaine présente à la COP 26 prévoyaient de communiquer sur un mix astronomique de 64,3% d’énergie en 2030, jouant sur la définition de l’énergie installée, tandis que les projections de chiffres réels prévoient un mix électrique de 31% cette année. A ses yeux, le Maroc se met dans une position où il pourrait être décrédibilisé devant des experts qui connaissent parfaitement nos productions renouvelables, et par conséquent, notre véritable mix élecrtique.
L’expert ajoute : « Comment pensons-nous que 64,3 % de notre électricité sera renouvelable en 2030 ? Lorsque nous vérifions les publications, aucun pays n’exprime son mélange de force en termes de force. Tous les mélanges internationaux sont exprimés dans la définition légale. » Dans ce sens Said Guemra a exigé, de corriger le discours officiel marocain dans le domaine de l’énergie, et d’adhérer simplement aux normes internationales reconnues.

Lire aussi | Dr Saïd Guemra : « Il n’y a aucun sens à venir taxer les Marocains au nom de l’efficacité énergétique »
« Dans le secteur de l’énergie, deux mix sont reconnus mondialement, à savoir le mix électrique, et le mix énergétique. Le mix électrique est le plus utilisé dans le domaine de la production électrique, traduit la part en pourcent d’une électricité produite par exemple à partir du charbon, du gaz, ou des renouvelables.  Dans le cas du Maroc, la production électrique à partir des renouvelables a été de 882 GWh pour l’hydraulique, 4 514 GWh pour l’éolien, et 1 520 GWh pour le solaire soit 6 916 GWh, le tout pour l’année 2020. La production électrique nationale a été de 38 753 GWh, ce qui veut dire que la part des renouvelables dans le mix électrique national est de 17.8%.  La communication officielle parle d’un mix électrique de 37%, soit plus du double de la réalité !  Pour arriver à 37% du mix électrique, les responsables du secteur, utilisent le rapport des puissances renouvelables soit 3 934 MW à la puissance totale installée qui est de 10 627 MW, ce qui donne bien évidement 37% qu’ils font passer pour un mix électrique, en violation de la définition internationale du mix électrique.

Le mix énergétique est utilisé quand on souhaite exprimer le bilan de toutes les énergies confondues.  L’unité utilisée est le kTep.  En 2020, les énergies renouvelables ont représenté 1 793 kTep pour une consommation nationale de 21 807 kTep, soit 8.2% et qui représente aussi le taux de décarbonation de toute l’énergie consommée.
Lire aussi | Distribution. Africa Motors va commercialiser la marque automobile chinoise Chery
Le Maroc n’utilise, ni la définition du Mix électrique, ni celle du mix énergétique selon ce qui est reconnu dans les standards internationaux, et il est regrettable de voir les officiels avancer de faux chiffres.  Il est vrai que les pourcentages des deux mix officiels sont bas, mais ce n’est pas une raison suffisante pour avancer des chiffres qui n’ont pas de sens pour gonfler le mix électrique réel. En usant de cette fausse définition du mix, les responsables prévoient un mix électrique astronomique de 64.3%, en 2030, toujours en jouant sur la définition des puissances installées, alors que les projections des vrais chiffres prévoient un mix électrique de 31% à cette année. Comment peut-on croire que 64,3% de notre électricité serait renouvelables en 2030 ? » a précisé Said Guemra. Il est donc urgent de corriger la communication officielle marocaine dans le domaine de l’énergie, et s’en tenir tout simplement aux standards internationaux reconnus afin de ne pas affaiblir la crédibilité du Maroc.

: 58, av des FAR – Tours des Habous 14ème étage Casablanca – Maroc
: +212522 54 81 53 à 57
: +212522 30 97 07
: [email protected]

source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.