janvier 18, 2022
Adoption d’un projet de décret au Conseil de gouvernement
Retour de l’AMEE au bercail. Placée un temps sous le ministre de l’industrie, l’agence fait désormais partie du ministère de la transition énergétique. En effet, le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat sous la présidence du chef du gouvernement Aziz Akhannouch, a approuvé le projet de décret n° 2.22.03, modifiant le décret n° 2.10.320 publié le 16 Joumada II 1432 (20 mai 2011) portant application de la loi n° 16.09 relative à l’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE). Présenté par la ministre de la transition énergétique et du développement durable, Leila Benali, ce projet de décret vise à placer l’AMEE sous la tutelle de l’autorité gouvernementale chargée de la transition énergétique, en prenant en considération les prérogatives et compétences conférées à l’autorité gouvernementale chargée des finances, en vertu des textes législatifs et règlementaires appliqués aux institutions publiques, indique un communiqué du ministère délégué chargé des relations avec le Parlement, porteparole du gouvernement.
Le décret vise également à revoir la composition du conseil d’administration de l’AMEE, qui se tient sous la présidence du chef du gouvernement ou de l’autorité gouvernementale mandatée par le chef du gouvernement à cet effet. Le Conseil, réuni par visioconférence, a également examiné un accord relatif au transport routier international de voyageurs, de marchandises et de transit, signé entre le gouvernement du Maroc et le gouvernement de la République du Tchad, le 10 décembre 2021 à Rabat, et le projet de loi n° 101.21 approuvant l’accord précité, présentés par le ministre du transport et de la logistique, Mohamed Abdeljalil, au nom du ministre des affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita. Par ailleurs, le Conseil de gouvernement a approuvé des propositions de nomination à de hautes fonctions, conformément aux dispositions de l’article 92 de la Constitution.
Au niveau du ministère de la jeunesse, de la culture et de la communication, Mustapha Messaoudi a été nommé secrétaire général du département de la jeunesse. Le Conseil de gouvernement a également approuvé la nomination de Latifa Lahradji au poste d’inspecteur général du ministère de la justice et de Moulay Said Chorfi au poste de directeur de la Direction de l’équipement et de la gestion du patrimoine au même ministère. Le Conseil a également donné son aval pour la nomination de Taoufik Moucharaf au poste de secrétaire général du ministère de l’industrie et du commerce
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.