Les lois organiques des collectivités territoriales confèrent aux communes et aux régions des attributions importantes relatives à l’offre des services de proximité dans les domaines de la distribution de l’eau potable et de l’assainissement liquide et des stations de traitement des eaux usées, a affirmé, mardi à Casablanca, M. Khalid Safir, Wali, Directeur général des collectivités territoriales au ministère de l’Intérieur.
En effet, les communes disposent du pouvoir de créer et de gérer les services publics liés aux domaines précités, a souligné M. Safir qui s’exprimait lors du 7ème édition du Salon international des technologies de l’eau et de l’assainissement (SITeau).
De même, les compétences propres de la région, dans le champs du développement régional, comportent l’élaboration de la stratégie régionale de l’économie de l’eau, a dit M. Safir, soulignant l’importance du projet stratégique relatif à la mise en place des sociétés régionales multi-services de la distribution de l’eau potable, de l’électricité et de l’assainissement liquide visant à l’échelle de chaque région, entre autres, à faire face aux défis et enjeux des changements climatiques et du développement durable qui imposent la sécurisation de l’alimentation en eau potable et l’économie d’eau, l’efficacité énergétique et la protection de l’environnement et des ressources naturelles.
Il s’agit également de mobiliser les ressources additionnelles nécessaires pour financer les investissements d’infrastructures en particulier, pour l’assainissement liquide et les eaux pluviales, a conclu le responsable.
Au menu de ce salon, organisé par Field Attitude et la Coalition Marocaine pour l’Eau sous l’égide du ministère de l’Industrie et du Commerce, figurent une exposition des métiers de l’eau, de l’assainissement et de l’énergie avec un espace dédié aux Start up, une conférence internationale de haut niveau en partenariat avec COALMA et une séquence « intergénérationnelle » qui rassemblera des “jeunes” et des “anciens” pour un échange et un transfert d’expérience.
Le programme de cette édition de trois jours qui connaît la participation d’acteurs publics et privés, d’académiciens, d’organismes internationaux, de la société civile et d’élus, prévoit aussi une formation sur les aspects juridiques et institutionnels de l’eau et des rencontres BtoB.
AMEE/CRI: un partenariat pour la décarbonation des unités industrielles de la région Dakhla-Oued Eddahab
SITeau: la 7ème édition du Salon international des technologies de l’eau et de l’assainissement
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*

*






Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.
Le Vert – Copyright © 2017

source

Laisser un commentaire