menuRUBRIQUES
Suivez-nous :
|
La Cour des comptes a publié jeudi 23 décembre au soir un communiqué relatif à l’audit des comptes des partis politiques au titre de 2020. Le rapport sera publié très prochainement. Voici déjà quelques premières conclusions.
Le 23 décembre 2021 à 20h32
La Cour des comptes a publié jeudi 23 décembre au soir un communiqué relatif à l’audit des comptes des partis politiques au titre de 2020. Le rapport sera publié très prochainement. Voici déjà quelques premières conclusions.
Conformément aux dispositions de l’article 147 de la Constitution, et en application de l’article 44 de la loi organique n° 29-11 relative aux partis politiques, et de l’article 3 de la loi n° 62-99 formant code des juridictions financières, telles qu’elles ont été modifiées et complétées, la Cour des comptes a audité les comptes des partis politiques. Plus précisément, elle a vérifié la sincérité de leurs dépenses au titre du soutien accordé par l’État en 2020, pour la contribution à la couverture de leurs frais de gestion et à l’organisation de leurs congrès nationaux ordinaires.
L’audit des comptes annuels a permis de relever plusieurs observations, dont ce qui suit :
– en ce qui concerne la production des comptes annuels : 30 partis sur 34 ont produit leurs comptes à la Cour, dont 25 certifiés sans réserve, deux avec réserve et un compte ayant fait l’objet d’un rapport d’expert-comptable non conforme à la norme appliquée. Les deux comptes restants n’ont pas été accompagnés du rapport de certification.
– concernant la sincérité des dépenses : la Cour a relevé des observations portant sur un montant de 1,33 million de dirhams (MDH), soit 1% du montant total des dépenses déclarées, contre 2,34 MDH en 2019 et 3,17 MDH en 2018, ce qui dénote l’amélioration continue de la justification des dépenses exécutées par les partis politiques. Ces observations ont concerné des dépenses non appuyées par des pièces justificatives (929.709,20 DH), des dépenses appuyées par des pièces justificatives insuffisantes (54.728,50 DH) et des dépenses justifiées par des pièces non libellées au nom du parti (344.243,64 DH).
– en ce qui concerne la tenue de la comptabilité : la Cour a soulevé plusieurs observations relatives à la tenue de la comptabilité et au respect des principes et règles comptables. En effet, 8 partis sur 30 ont tenu leurs comptabilités conformément au code général de normalisation comptable, sans pour autant tenir compte des adaptations stipulées par le plan comptable normalisé des partis politiques. De même, 9 partis sur 30 n’ont pas tenu leur comptabilité dans le respect de certains principes et règles comptables prévus par ledit plan comptable, notamment le principe de la clarté et les règles de l’exhaustivité et de l’intangibilité du bilan.
– concernant la restitution au Trésor public des montants du soutien public non justifié : 20 partis politiques ont procédé, conformément aux textes législatifs et réglementaires en vigueur, à la restitution au Trésor public d’un montant global du soutien public non justifié de 7,09 MDH en 2020 et de 7,34 MDH en 2021.
Toutefois, un montant de 7,76 MDH n’a pas été restitué. Ce montant se répartit entre le soutien indu (1,32 MDH relatif à la différence entre l’avance versée aux partis concernés et le montant du soutien leur revenant au vu des résultats du scrutin concerné) ; le soutien non utilisé ou utilisé à des fins autres que celles pour lesquelles il a été accordé (1,37 MDH) ; ou non appuyé par des pièces justificatives prévues par les lois et règlements en vigueur (5,07 MDH).
Le 23 décembre 2021 à 20h32
Gouvernance régionale, renfort de ressources humaines, réhabilitation de l’infrastructure… Tels sont les trois axes de la réforme du système de santé présentée par le chef du gouvernement lors de la séance plénière des questions orales.
Après quelques jours de silence, l’ambassade du Maroc en Ukraine communique quelques données au sujet du jeune Brahim Saâdoun, ressortissant marocain condamné à mort au Donbass pour avoir pris les armes au sein de l’armée ukrainienne.
Une formation de base sera dispensée dans trois espaces complémentaires. L’objectif est de répondre aux besoins actuels et futurs en professeurs de différentes spécialités, dans les cycles de l’enseignement primaire et secondaire.
Dans son dernier Stock Guide, la société de recherche BKGR est revenue sur les différents leviers de croissance et prévisions concernant les assureurs cotés. Deux valeurs sont à accumuler et une à conserver. L’industrie de l’assurance fait face à différents défis avec le lancement de Takaful et de l’AMO cette année.
Quatre mois après la réouverture des frontières, le chiffre d’affaires généré par les tournages étrangers en 2022 croît si vite qu’il devrait, selon le directeur général par intérim du CCM, dépasser celui de l’année pré-Covid 2019. Sans compter une récente disposition fiscale qui permettrait de passer d’un CA de 900 millions de dirhams en 2022 à 3 milliards de dirhams dès fin 2024.
L’Anapec a annoncé, mi-mars dernier, l’ouverture de 560 postes pour la Coupe du monde au profit des compétences marocaines. 
Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24
Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.
Abonnez-vous à la newsletter
Tous droits réservés © 2018 – Medias24.

source

Laisser un commentaire