L’enjeu de la décarbonation et la compétitivité des entreprises industrielles marocaines.

Dans un contexte mondial marqué par une mobilisation en faveur de la neutralité carbone et une relance post-covid présageant une rude concurrence commerciale, le  FIEI  vient pour répondre aux préoccupations soulevées au sein de la communauté des industriels marocains relativement, d’une part, à l’exigence de la décarbonation qu’instaure le Mécanisme d’ajustement carbone aux frontières (MACF) de l’Europe, qui est du reste le premier partenaire commercial du Royaume ; et d’autre part, à l’épineuse question de la facture énergétique.  Deux questions majeures qui ont directement attrait à la compétitivité de nos entreprises industrielles et, partant de l’économie marocaine. Pour rappel, le Maroc s’est fixé de couvrir 52% de ses besoins énergétiques par de l’énergie propre d’ici 2030, là où l’Europe tout comme les Etats-unis se projettent sur une neutralité carbone à l’horizon 2050 et la Chine en 2060.

Ce sur quoi insiste Hicham Rahioui, Président fondateur du FIEI : « nous restons persuadé que la taxe carbone en passe d’être imposée par l’Union européenne, doit être le catalyseur qui fera basculer nos entreprises vers le mix énergétique; ce qui aura le double mérite, de réduire drastiquement leur facture énergétique et leur conférer une compétitivité internationale sans pareil. D’où l’importance de ce forum qui leur permettra de cerner les véritables enjeux de la décarbonation, de connaître les meilleures pratiques en la matière et d’en maîtriser les leviers. Nous avons pour ce faire sollicité des référents de renommée mondiale et des réussites locales en la matière ».

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :