Considéré comme l’un des prix les plus prestigieux en matière d’environnement qui récompense chaque année des projets durables à travers le monde, l’Energy Globe National Award 2021 a été remis au directeur général de l’Agence, Saïd Mouline, jeudi lors d’une cérémonie organisée à la résidence de l’ambassadeur d’Autriche à Rabat.
 L’AMEE a été primée pour ses initiatives liées à la mise en place de programmes ambitieux dans le domaine de l’efficacité énergétique dans l’agriculture, notamment ses actions liées au programme « pompage solaire pour l’irrigation agricole ».
 Dans une déclaration à la MAP à cette occasion, le Directeur général de l’AMEE a indiqué que ce prix avait reçu trois mille projets représentant 180 pays de par le monde, qui ont proposé des projets liés à l’énergie renouvelable, la gestion de l’eau ou encore la transition énergétique, faisant part de sa fierté de recevoir ce prestigieux prix.
 « Notre pays, grâce à une vision royale qui avait donné, il y a dix ans déjà, la priorité aux énergies renouvelables, montre que nous avons de grands projets liés aux énergies renouvelables, mais aussi des petits projets de développement durable éparpillés sur le territoire national », a-t-il souligné, relevant que le projet primé aujourd’hui porte sur le pompage solaire en agriculture, visant à aider les agriculteurs à passer d’un système de pompe d’injection diesel au pompage solaire, avec des accompagnements techniques et financiers et une formation au profit des agriculteurs.
 « C’est une transition énergétique qui touche tous les secteurs qui est primée aujourd’hui », s’est félicité Saïd Mouline.
L’ambassadeur d’Autriche à Rabat, Klaus Kögeler a indiqué que les politiques publiques menées par le Maroc en matière de protection de l’environnement, des énergies renouvelables et de développement durable sont un modèle pour l’Afrique.
Pour les membres du jury de ce prix, le projet primé est un parfait exemple de la façon dont les programmes nationaux doivent être conçus pour l’adoption effective de solutions plus respectueuses de l’environnement.
Il a été conçu pour offrir un soutien pragmatique et personnalisé au programme national pour le pompage à eau solaire tout en abordant les faiblesses identifiées dans le programme.
Ce projet contribue à l’amélioration de la productivité des plantations, à l’adaptation au changement climatique et à la réalisation de l’objectif stratégique du Plan Maroc Vert visant à renforcer la sécurité alimentaire au Maroc, tout en soutenant le développement à faible émission de carbone et résilient au climat du Maroc.
Le Maroc, qui souffre d’une pénurie d’eau et des effets croissants du changement climatique, s’est engagé à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 66% d’ici 2030 par le biais d’une série de contributions déterminées au niveau national.
« Journée de l’énergie » à la COP26 : appels pour mettre fin à l’utilisation du charbon, du gaz et du pétrole
Le projet MAST : Alliance méditerranéenne pour le tourisme durable post COVID-19
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*

*






Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.
Le Vert – Copyright © 2017

source

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :