Selon l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), le tourisme est l’un des secteurs les plus touchés par la pandémie de COVID-19. Les arrivées de touristes internationaux au premier trimestre 2020 n’étaient qu’une fraction de ce qu’elles étaient en 2019, et les perspectives pour la dernière partie de 2020 et pour 2021 ont été revues à la baisse à plusieurs reprises compte tenu du niveau élevé d’incertitude de l’évolution de la pandémie.
Cela marque la fin d’une période de croissance soutenue de 10 ans depuis la crise financière de 2009. Les pays du sud de la Méditerranée ont subi la plus forte baisse des arrivées de touristes avec 72 %, avec une baisse de 66 % en Europe et de 57 % en Afrique et au Moyen-Orient.
Cependant, la pause actuelle des voyages dans le monde peut être utilisée pour développer de nouveaux modèles et approches afin d’assurer une reprise du tourisme résiliente et durable qui soutient les communautés, crée des emplois, promeut la culture et protège le patrimoine.
Le projet MAST vise à relancer le tourisme en introduisant de nouvelles idées commerciales, stratégies de marketing et de communication, et un dialogue renouvelé entre les MPME et les pouvoirs publics.
L’objectif global de l’action est de relancer le tourisme en repensant et en dépassant les paradigmes actuels, en allant vers de nouvelles approches de tourisme durable : introduire de nouvelles idées commerciales, des stratégies de marketing et de communication et un dialogue renouvelé entre les MPME et les pouvoirs publics.
L’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique remporte le prestigieux prix Energy Globe 2021
Audrey Azoulay réélue à la tête de l’UNESCO avec un soutien massif
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*

*






Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.
Le Vert – Copyright © 2017

source

Laisser un commentaire