Par – Publié le / Modifié le
L’objectif du Maroc est de porter à 52 % la part des énergies renouvelables dans son mix énergétique, d’ici à 2030. Selon le gouvernement marocain, la valorisation de la biomasse contribuera à atteindre cet objectif. Le 30 août 2021, le ministère marocain de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement a annoncé l’élaboration de la feuille de route pour la valorisation énergétique de la biomasse (VEB).
Selon Électricité de France (EDF) a biomasse désigne l’ensemble des matières organiques d’origine végétale ou animale pouvant devenir une source d’énergie principalement par combustion (Cogénération) ou méthanisation (fermentation). Dans le cas du Maroc, ces matières proviendront des secteurs de l’agriculture, de la sylviculture, des déchets solides provenant des décharges et des eaux usées.
Une centrale de biomasse est équipée d’une turbine reliée à un alternateur qui permet la production de l’électricité. En ce qui concerne la cogénération, il s’agit « d’alimenter directement des chaufferies capables de produire soit de la chaleur seule, soit de l’électricité et de la chaleur de manière simultanée », indique EDF. Tandis que pour la méthanisation, il sera impératif de transformer les matières organiques en biogaz. Ce biogaz sera ensuite brûlé pour produire de la chaleur nécessaire à la production d’électricité.
Le ministère marocain de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement estime que la stratégie de développement des centrales à biomasse permettra d’injecter environ 13,4 millions MWh par an dans le réseau électrique national du Maroc. Au moins 6,6 millions de MWh seront issus du secteur agricole, 3,5 millions MWh du secteur forestier, 3,1 millions MWh produits à partir des déchets solides et 0,2 million MWh des eaux usées, selon nos confrères de Média24.
Outre la production d’électricité, le projet aura un impact positif sur l’environnement, car il permettra de désengorger les décharges du royaume.
Inès Magoum
Rejoignez la communauté des acteurs de l’économie verte en Afrique, en adhérant au Groupe Afrik 21 sur Linkedin
> Rejoindre
Inscrivez-vous à la newsletter en français des acteurs de l’économie verte en Afrique et recevez-la par mail les lundis, mercredis et vendredis.







Afrik 21 est édité par Publishing 21,
242 bd voltaire, 75011 paris, France
Siret 838399186 00077 Paris
Ecrivez-nous
> Rédaction
Rédacteur en chef : Jean Marie Takouleu
> Publicité
Brand content & display : Appoline Chaminade
> Direction
Directeur de la publication : Stephan Haushofer
> Mentions légales
> À propos
> Copyright et droits de reproduction
> Informatiques et libertés
> Cookies
> Responsabilité de l’éditeur
Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j’accepte, vous donnez votre accord.






source

Laisser un commentaire