Rayan. Un émoi mondial, des minutes de silence, le pape qui prie pour le salut de son âme, des parents brisés. Autour de ce drame, de l’indécence et de la… + Lire la suite…

Rayan. Un émoi mondial, des minutes de silence, le pape qui prie pour le salut de son âme, des…

Une “War Room Green Economy” a été lancée, mardi à Rabat, avec pour objectif de promouvoir un écosystème performant dédié au développement de projets verts, créateurs d’emploi et soutenant l’industrie nationale.
Cette nouvelle structure multipartite, inaugurée par le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Économie verte et numérique en partenariat avec l’Agence marocaine pour l’Efficacité énergétique (AMEE), vise la mise en place d’un cadre attractif pour l’émergence d’un écosystème favorable à l’économie verte. Elle permettra de générer de l’emploi “pérenne”, de soutenir l’industrie marocaine à substituer les importations et augmenter les exportations tout en décarbonant ses process, d’améliorer la balance commerciale et de relancer l’économie post-covid à travers une banque de projets, explique-t-on.
Selon le DG de l’AMEE, Saïd Mouline, l’esprit de cette “War Room Green Economy” est de regrouper l’ensemble des projets liés aux énergies renouvelables, à l’efficacité énergétique, à la mobilité durable ou encore à l’économie circulaire, avec pour ambition de faciliter les investissements dans ces domaines aux acteurs aussi bien nationaux qu’internationaux. Dans cette “War Room”, l’AMEE ainsi que les différents partenaires œuvreront à faciliter et promouvoir des investissements inhérents à l’économie verte, à travers notamment un accompagnement technique, sur le plan foncier, financier et réglementaire, a ajouté Mouline.

source

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :