Cet accord-cadre, qui s’étale sur une durée de 5 ans, définit les termes et les conditions de la coopération entre les deux organisations, en vue de promouvoir la recherche et le développement et de renforcer l’open innovation ainsi que le développement du label « Made in Morocco ».
Lydec et la Fondation MAScIR définiront conjointement des projets de recherche et développement, répondant aux besoins spécifiques du délégataire casablancais de services publics. Mis en œuvre dans le cadre d’accords spécifiques, ces projets porteront notamment sur l’intelligence artificielle en matière de télésurveillance des chantiers, d’Équipements de protection individuels (EPI) connectés et de détection des fraudes commerciales. D’autres domaines ont été définis dans l’accord-cadre, à savoir : les Smart devices dans la géolocalisation du matériel, les Smart grids ainsi que les nouveaux procédés de traitement des eaux usées et pluviales.
Dans le cadre de cet accord-cadre de coopération, un premier projet sera lancé par les deux parties et consistera en la réalisation d’une étude basée sur la détection automatique des panneaux solaires photovoltaïques à travers l’imagerie satellite   et   l’intelligence artificielle. L’objectif   est   d’estimer la production totale de l’électricité par les panneaux solaires photovoltaïques dans la ville de Casablanca, à travers l’utilisation d’images satellites et/ou drones ainsi que l’implémentation d’algorithmes d’intelligence artificielle.
A travers la conclusion de cet accord-cadre de coopération, Lydec confirme son engagement continu en matière d’innovation en vue de répondre au mieux aux attentes de ses parties prenantes et accompagner le développement de son territoire d’ancrage. De son côté, la Fondation MAScIR réaffirme sa vocation pour la science, l’innovation et la recherche et sa volonté de répondre aux besoins actuels et futurs des opérateurs nationaux.
FAO : Les plastiques dans les sols menacent la sécurité alimentaire, la santé et l’environnement
Campagne agricole 2021-2022 : 3,7 millions d’hectares emblavés en cultures d’automne
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*

*






Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.
Le Vert – Copyright © 2017

source

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :