mars 18, 2022
Certains lieux publics présentent des potentialités de reconversion énormes. Leur seconde vie traduit l’image d’une ville capable de se régénérer et de transformer ses espaces invisibles en des espaces qui donnent naissance à un nouveau lieu d’urbanité. C’est le cas de l’ancien marché de gros de Tanger qui opère actuellement sa mue.
En effet, le ministère de l’intérieur et l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des préfectures et des provinces du Nord du Royaume viennent de lancer le concours architectural pour la réhabilitation de ce bâtiment public dont le budget de réalisation est de 60 millions de dirhams. L’objectif étant de proposer des aménagements adaptés à une utilisation actuelle et de l’inscrire dans l’environnement urbanistique et socioculturel de la population adjacente. Il s’agit de préserver l’enveloppe du bâtiment principal et la halle en tant que foire d’exposition occasionnelle tout en donnant une nouvelle vocation architecturale qui permettrait d’abriter des activités artistiques et d’animations innovantes sous le thème de la «culture populaire tangéroise». Le projet de reconversion du marché de gros vise à favoriser la redynamisation économique à travers l’industrie culturelle créative, accompagner l’effervescence culturelle de Tanger dans le Pop’Art et le Street’Art, mettre en valeur les spécificités de la culture populaire de la ville de Tanger, et mettre à la disposition de la population un espace public de récréation, d’échanges, de découvertes et de ressourcement.
Un espace attractif à vocation plurielle
Afin de le rendre plus attractif, le bâtiment de l’ancien marché de gros devra être rafraîchi pour une meilleure visibilité. Ce projet reposera sur les points forts de cet espace qui dispose d’une grande halle à haut potentiel grâce à ses grands volumes intérieurs, sa valeur architecturale, sa capacité d’accueil en parking et de sa proximité du centre-ville. En termes d’emplacement, le site du projet est visible en plusieurs points du quartier de Beni Makada. Il est proche du quartier de Mghogha de la ville de Tanger. Plusieurs bâtiments dont la taille et la surface sont différentes composent le site du projet comme la grande halle de l’ancien marché de gros, d’une surface au sol d’environ 10.000 mètres carrés. Le terrain est clôturé par un mur. La reconversion de cet ancien marché permettra d’abriter des expositions d’envergure tels que le salon de l’immobilier ou le salon du livre. Il doit également s’adapter à l’animation culturelle et en particulier aux besoins créatifs de la jeunesse. Les halles à Schaerbeek à Bruxelles, le tropisme à Montpellier, le WIP plateau de Colombelles à Caen, le CIRCA (cirque) à Auch … autant de projets similaires devront inspirer la réalisation de ce projet de reconversion.
Agencement du site
Les espaces d’exposition sont un espace totalement couvert avec possibilité d’activités en plein air. Dans ce sens, le traitement de la lumière naturelle dans cet espace sera mis en valeur et complété par l’apport de lumière artificielle. Des espaces de restauration (food-court) et des commerces sont prévus. La partie dédiée aux associations des arts vivants intègre un atelier artistique qui compte par exemple une salle de répétition, des loges et un foyer pour les artistes. De même un chapiteau de cirque d’une capacité de 600 personnes est proposé. Sa piste devra faire 12 mètres de diamètre et de 16,80 mètres de hauteur.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




source

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :