Centrale Solaire

L'énergie dans le NMD: Un chantier titanesque en attente d'un choc de compétitivité – L'Opinion

« La question de l’énergie doit faire l’objet d’un véritable travail d’équipe »

Directeur général de l’Institut de recherche en énergie solaire et en énergies nouvelles (IRESEN),
M. Badr Ikken répond à nos questions sur le secteur énergétique dans le NMD.

– Les orientations fixées par le NMD concernant le domaine de l’énergie sont-elles pertinentes et atteignables ?

– Les orientations qui ont été établies par le Nouveau Modèle de Développement sont, à mon sens, pertinentes. Les objectifs de décarbonisation des différents secteurs vont cependant constituer un réel défi puisque les efforts actuels de décarbonisation se focalisent uniquement sur la partie électrique. Il va donc falloir s’engager fortement en matière d’efficacité énergétique, mais aussi mettre en place un cadre qui permet d’intégrer les nouvelles technologies, le stockage, l’utilisation directe des énergies renouvelables dans le secteur industriel et d’impulser la filière de l’hydrogène vert.

– Quels sont selon vous les autres défis qu’il faudra relever dans ce chantier ?

– Aujourd’hui, en se basant sur plusieurs rapports, il est clair qu’il est possible que l’on commence à produire au Maroc des combustibles synthétiques à l’horizon 2035. Cela permettrait de décarboner une grande partie du secteur du transport et une grande partie du secteur de l’industrie. Il va falloir cependant d’ici là continuer à déployer massivement les énergies renouvelables au Maroc. Il va également falloir rapidement développer et déployer la mobilité électrique et la filière des molécules vertes. Le défi sera de pouvoir assurer l’agilité et la recherche et développement nécessaires à cette dynamique. Il faudra par ailleurs veiller à lever les barrières éventuelles pour que ce chantier se fasse dans une approche participative où la question de l’énergie dépasse les clivages et fait l’objet d’un véritable travail d’équipe.

– Qu’en est-il du rôle que devront jouer les partenariats internationaux ?

– Pour arriver à atteindre les objectifs et ériger le Royaume en véritable hub régional puis international, le partenariat international va jouer un rôle important. Cofinancer notre transition énergétique rapidement implique de pouvoir avoir accès à des marchés d’export avec des partenaires et donc le partenariat international nécessite également un véritable travail d’équipe.
 

 

source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *