Par Moussa Diop et Khadija Sabbar le 19/03/2019 à 15h06
L’efficacité énergétique est au cœur des stratégies des villes en matière d’éclairage public. En marge de la 5e édition des «Rencontres africaines de l’efficacité énergétique», Mohammed Saad Azzaoui, directeur de maîtrise d’ouvrage à la Lydec revient sur les projets de ce délégataire à Casablanca.
L’éclairage public de la ville de Casablanca est géré depuis mai 2009 par la Lydec, dans le cadre d’une gestion déléguée. L’entreprise gère plus de 151. 000 points lumineux, un réseau d’alimentation de 4.700 km et affiche un taux de disponibilité de 96,3%.
 
Dans cet entretien réalisé en marge de la 5e édition des «Rencontres africaines de l’efficacité énergétique» sous le thème de «L’éclairage public & Smart Cities», organisée par AOB Group, Mohammed Saad Azzaoui, explique la stratégie mise en place par la Lydec pour réduire la consommation d’énergie et la pollution lumineuse.
 
 
 
Depuis la prise en charge de l’éclairage publique de la ville, la Lydec s’est lancée dans un programme de réduction du coût de la facture énergétique de Casablanca avec la mise en place d’un programme d’efficacité énergétique.
 
Cette politique a aujourd’hui permis la réduction de 10% du ratio de consommation par point lumineux.
© Web News • le360.ma

source

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :